Comment mieux gérer sa nuit la veille d’une course ?

Tout coureur a déjà été confronté au stress de veille d’une course. Nous vous donnons quelques astuces pour mieux gérer la dernière nuit avant l’événement.

17 juin 2017

Même si les médecins s’accordent pour reconnaitre que la durée optimale du sommeil est de 7 à 8 heures pour la plupart des gens. Toutefois, une pratique sportive intensive peut nécessiter bien davantage ! Il n’est pas rare chez les athlètes d’élites d’observer des nuits de 10 à 12 heures de sommeil. La veille d’une course, le sommeil, pourtant indispensable, se fait rare, la faute à un stress plus ou moins marqué.

AVALEZ UN DÎNER COPIEUX MAIS TÔT 

Le repas pris la veille d’une course doit être digeste tout en apportant un maximum de glucides lents et de protéines. Des pâtes aux légumes avec un blanc de volaille ou du tofu, par exemple.

PRÉPAREZ VOS AFFAIRES 

Pour être rassuré au moment d’aller vous coucher, être sûr de ne pas vous retrouver dans l’urgence et risquer de vous mettre en retard, préparez vos affaires la veille. Cela vous aidera à avoir l’esprit clair et vous libèrera d’un poids. Vous aurez alors plus de temps le matin pour vous mettre en conditions.

BAISSEZ LES LUMIÈRES 

« L’obscurité aide à stimuler la sécrétion de mélatonine, l’hormone régulatrice de l’état veille/sommeil », explique le Docteur Popesco, notre expert santé. Lorsque vous allez vous coucher, prenez un livre ou un magazine, et gardez une lumière tamisée. Par contre, éteignez tout ce qui est électronique. La lumière d’un écran amène votre cerveau à penser qu’il doit rester alerte. Tripoter sa tablette, twitter ou trainer sur Facebook avant de s’endormir n’est donc pas une très bonne idée.

CRÉEZ UN RITUEL POUR VOUS ENDORMIR 

« Il est important d’avoir une routine permettant de vous détendre le soir », déclare encore David Popesco. « Etre actif tard le soir troublera les signaux du sommeil. » Prenez plutôt un bain tiède, une tisane (évitez le thé qui contient des excitants), lisez, faites des étirements ou du yoga, par exemple.

RÉGLEZ VOTRE RÉVEIL POUR QU’IL SONNE 

Un des trucs bien connu de ceux qui utilisent des montres électroniques est de programmer sur sa montre plusieurs alarmes espacées de quelques minutes les unes des autres. Cela permet de se laisser le temps pour émerger. Cela permet aussi, si l’on ne vit pas seul, d’exaspérer suffisamment son conjoint pour qu’il vous jette lui-même hors du lit.

N’ATTENDEZ PAS UN CHANGEMENT RADICAL 

N’attendez pas la veille d’une course pour prendre les bonnes habitudes. « Le changement du déroulement de vos soirées prendra quelques semaines avant de s’ancrer en vous de manière naturelle », prévient David Popesco. Si vous avez l’habitude de vous coucher à 23h par exemple, essayez d’aller vous coucher 10 minutes plus tôt et de vous réveiller 10 minutes plus tôt pendant une semaine. « Il faut en effet habituer votre corps et ce progressivement. Au minimum, allez vous coucher dès que les premiers signes du sommeil arrivent. Ne traînez pas devant la télé ! »

Advertisement
Publicité

 

Publicité

Publicité

Vous aimerez aussi
 
Commentaires