Comment bien dormir avant une course ?

Avant une course, la qualité de votre sommeil est primordiale. Runner’s World vous explique comment prendre la ligne de départ en pleine forme !

4 avril 2017

Bien dormir lors des nuits précédant une course est primordial. Pourquoi ? Car lorsque vous préparez une course, au même titre que vos sorties longues et vos séances de fractionnés, le sommeil fait partie intégrante de votre entraînement. Pour bien savoir comment votre sommeil fonctionne chez vous, vous allez devoir expérimenter ces différentes stratégies pour voir ce qui marche le mieux chez vous.

7 HEURES PAR NUIT MINIMUM 

Il existe plusieurs stratégies de sommeil que vous pouvez expérimenter. Mais avant cela, vous devez d’abord connaître la quantité de sommeil dont vous avez besoin chaque nuit. Si vous n’arrivez pas à déterminer votre durée de sommeil idéale, utilisez la règle générale des 7 à 9 heures par nuit.

CRÉEZ VOUS UN RYTHME DE SOMMEIL 

Pour bien dormir la veille d’une course, il faut s’y prendre bien en amont de l’événement. Il est impératif de vous créer un rythme de sommeil : essayez d’aller au lit chaque soir à la même heure et faites la même chose le matin lorsque vous vous levez. Pour garder ce rythme, ne variez pas votre heure de couché et celle de votre levé de plus 2 heures. Par exemple, si vous n’avez pas de séance d’entraînement prévue le matin même, n’en profitez pas pour faire la grasse matinée. Utilisez plutôt ce temps à bon escient : pratiquez des exercices que vous ne feriez peut-être pas en temps normal, comme des étirements, du renforcement musculaire ou encore des exercices de posture. Vous pouvez même faire des entraînements croisés, comme du vélo ou de la natation.

LA PETITE SIESTE RÉPARATRICE 

Si vous vous sentez fatigué un matin, évitez de retourner vous coucher : une simple sieste en début d’après-midi suffira à combler votre épuisement. Néanmoins, ne dépassez pas les 30 minutes pour ne pas affecter votre sommeil du soir.

POUR BIEN DORMIR AVANT UNE COURSE, INSTAUREZ UN RITUEL 

Une autre astuce pour bien dormir avant une course est l’instauration d’un rituel relaxant. Par exemple, prenez une douche ou un bain chaud à la même heure chaque soir, et complétez ce rituel par des étirements doux et des exercices de respiration. Pensez à éteindre toutes les lumières bleues, qui sont néfastes pour la qualité du sommeil, comme la télévision, l’ordinateur et le smartphone. Lire un livre ou écouter une musique relaxante est bien plus efficace pour vous endormir correctement.

ANTICIPEZ

Plusieurs experts s’accordent pour dire que la température idéale pour s’endormir est de 18 ° C. Bien sûr, la qualité de votre literie agira sur votre sommeil. Plus votre matelas, vos draps et vos oreillers seront de qualités, moins de mal vous aurez à sortir du lit au réveil.

Enfin, la dernière chose à faire pour bien dormir avant une course, c’est d’anticiper votre journée du lendemain. Réglez bien votre réveil (n’hésitez pas à en mettre 2 !) et préparez votre tenue de course afin qu’elle soit prête à votre réveil !

LE SOMMEIL EST PRIMORDIAL POUR DES PERFORMANCES OPTIMALES 

Mais surtout, gardez en tête qu’une mauvaise nuit de sommeil ne nuit pas forcément à vos performances de course. En effet, les nerfs à vif d’avant compétition participent à la performance maximale. Alors ne soyez pas stressé à l’idée de faire une mauvaise nuit avant votre course.

Toutefois, le manque de sommeil peut affecter votre perception de l’effort. Votre course pourrait paraître plus dure qu’elle ne l’est vraiment. Avoir un sommeil de qualité dans les semaines précédant la course est donc primordial si vous voulez atteindre une performance optimale.

Publicité

 
Vous aimerez aussi