Comment appliquer la médecine chinoise aux coureurs ?

La Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) est une pratique ancestrale dont on retrouve les premiers éléments d’existence 1200 ans avant JC. Depuis la fin des années 70, cette médecine s’est développée en Occident et propose aujourd’hui une approche de la santé qui peut séduire les coureurs. Explications. Approche de santé globale La MTC se distingue de notre médicine allopathique … Continue reading Comment appliquer la médecine chinoise aux coureurs ?

7 octobre 2016
© Magann. Un homme pratiquant le Qi-Gong tôt le matin sur le lac Starnberg, Allemagne.

La Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) est une pratique ancestrale dont on retrouve les premiers éléments d’existence 1200 ans avant JC. Depuis la fin des années 70, cette médecine s’est développée en Occident et propose aujourd’hui une approche de la santé qui peut séduire les coureurs. Explications.

Approche de santé globale

La MTC se distingue de notre médicine allopathique sur deux points essentiels. Tout d’abord la MTC aborde toujours l’individu dans son ensemble : aussi bien sur le plan physique, anatomique que psychologique. La notion d’équilibre via l’énergie (le Qi) est la base de de l’harmonie (entre le Yin et le Yang). Le but est de parvenir à un état de santé optimal pour être en meilleure forme bien sûr, mais aussi de diminuer les risques de tomber malade. Ensuite, la MTC ne s’attache pas à soulager les symptômes comme le fait notre médecine allopathique mais bel est bien à rechercher les causes du déséquilibre qui aura provoqué les symptômes.

Les branches thérapeutiques de la MTC

La MTC s’articule autour de 4 grandes branches thérapeutiques, qui sont complémentaires : les techniques externes (comme l’acupuncture ou les massages), les remèdes à base de plantes, la diététique, les techniques de relaxation corps et esprit (exercices physiques comme le Qi-Gong ou les techniques de relaxation ou de méditation). La pharmacopée chinoise (qui débouche sur la phytothérapie) est l’une des plus riches au monde. Mais attention, aucune de ces branches thérapeutiques n’est anodine, il s’agit d’une médecine à part entière, même si elle est souvent appelée douce ou alternative.

Pratique encadrée pour les sportifs avertis

Que l’on soit sportif ou non, se tourner vers la MTC demande d’appréhender cette dernière dans son ensemble. Pour en tirer le meilleur parti, il faut voir un praticien avant l’apparition de douleurs ou de symptômes. L’idée pour les coureurs est donc de vraiment utiliser la MTC en prévention, et dans le but de gagner en mieux-être et donc de mieux courir. LA MTC peut ainsi jouer un rôle positif sur le sommeil, le stress, le poids, la posture, la forme en général… et donc les performances. Néanmoins, elle ne se substitue pas pour autant à la médecine allopathique. En cas de blessure, de douleurs persistantes ou de pathologie, la consultation chez un médecin du sport reste la meilleure possibilité.

La MTC : Quel intérêt pour les coureurs ?

La réponse de Bertrand Bimont, praticien en médecine traditionnelle chinoise et fondateur des laboratoires Bimont.

Bertrand Bimont
Bertrand Bimont

La médecine traditionnelle chinoise est une thérapie globale se basant sur l’étude de la nature. Elle est par conséquent en adéquation avec un sport comme la course à pied dont la philosophie est le bien-être corporel, émotionnel, ainsi que sa proximité avec la nature. Cette médecine globale va permettre une approche plus approfondie de « l’être » dans sa quête propre de connaissance, mais également établir une approche préventive des risques liés à ce sport. Elle intervient de façon curative sur les traumatismes du coureur, les inflammations articulaires, les douleurs musculaires ; elle permet l’optimisation de l’alimentation en fonction du profil énergétique et un travail émotionnel sur les organes qui ont une fonction physique (par exemple : un travail sur le foie, siège des colères et des non-deuils gouvernant les muscles et les tendons, dont un déséquilibre pourra être à l’origine de tendinites et claquages ou déchirures musculaires). Cette médecine peut vite devenir une alliée de poids pour les sportifs pratiquant la course à pied.

Retrouvez nos derniers articles coaching :

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Runner’s World France, et suivez-nous sur notre twitter @RunnersWorldFra

Publicité

 
Vous aimerez aussi