A-t-on les mêmes bénéfices à s’entrainer sur un tapis de course plutôt que sur la route ?

Tout dépend des bénéfices recherchés ! Côté gains cardiovasculaires, les bénéfices sont identiques. Concernant ceux liés à l’utilisation des graisses, si vous voulez perdre du poids, les bénéfices sont identiques, si toutefois vous reproduisez la même allure habituelle d’utilisation maximale des graisses (ou lipoxmax), soit 50 à 55 % de votre VMA. Ces bénéfices peuvent même être … Continue reading A-t-on les mêmes bénéfices à s’entrainer sur un tapis de course plutôt que sur la route ?

8 septembre 2011
L’entrainement biquotidien, la double ration du coureur.

Tout dépend des bénéfices recherchés ! Côté gains cardiovasculaires, les bénéfices sont identiques. Concernant ceux liés à l’utilisation des graisses, si vous voulez perdre du poids, les bénéfices sont identiques, si toutefois vous reproduisez la même allure habituelle d’utilisation maximale des graisses (ou lipoxmax), soit 50 à 55 % de votre VMA. Ces bénéfices peuvent même être supérieurs, car vous avez la possibilité d’imposer une vitesse précise avec le tapis donc être certain de vous trouver dans la bonne zone. Mais cela reste très difficile pour un débutant qui recherche souvent la perte de poids dans sa pratique. En ce qui concerne les bénéfices sur la récupération lors d’un footing entre deux séances, avec aisance respiratoire et gestuelle facile (« footing verre d’eau »), ils sont également identiques.

Enfin, quant aux bénéfices d’amélioration du coût énergétique de la foulée, lors de séances de vitesse spécifique, ils sont là encore identiques, et même certainement supérieurs en raison de la possibilité d’imposer une vitesse précise avec le tapis. Toutefois, n’oubliez pas de programmer une pente de 2 % afin de compenser l’absence de résistance à l’air comme dans une course nature. D’autre part, étant donné que l’entraînement se déroule dans des conditions de chaleur et de sudation importantes, la fréquence cardiaque est plus élevée pour une même vitesse. Il faut donc penser à ralentir votre rythme, si vous visez un travail de la fréquence cardiaque, ou à conserver votre vitesse, si c’est cette dernière que vous recherchez à l’entraînement.

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Runner’s World France, et suivez-nous sur notre twitter @RunnersWorldFra

Advertisement
Publicité

 

Publicité

Publicité

Vous aimerez aussi
 
Commentaires