PARTAGER
© Mitch Mandel

Qu’est-ce que vous avez mangé ce midi ?  Et combien de sucres ? Certainement bien plus que vous ne le pensez. Et bien plus que vous ne le souhaitiez. Car aujourd’hui, les sucres ajoutés ont envahi nos assiettes. Pain, sauce salade, yaourts… le sucre se cache partout. Pire, selon un rapport de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA, désormais ANSES), la consommation de sucres simples, et notamment de sucres ajoutés, n’a cessé d’augmenter depuis 15 ans en France. Sodas, confiseries, pâtisseries et autres desserts lactés caracolent en tête des apports de sucres, alors que la consommation de fruit, de lait ou de sucre de table tend à diminuer.

L’OMS TIRE LA SONETTE D’ALARME

Or, les dernières recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) visent encore à diminuer les doses de sucre ingérées chaque jour. Jusqu’ici, la norme admise par toutes les autorités scientifiques s’arrondissait autour de 10 % des apports caloriques/ jour. Dans son rapport de mars 2015, l’OMS propose d’abaisser ce seuil à 5 %, soit l’équivalent de 25 g de sucre par jour, pour des « bénéfices santé additionnels ». Le but ? Prévenir les caries, mais aussi tenter de juguler l’obésité et le diabète qui deviennent de plus en plus préoccupants à l’échelle de la santé mondiale. Soit. Mais encore faut-il savoir où se trouve le sucre en question. Des bonbons, c’est du 100 % sucre. Une canette de soda, c’est 35 g de sucre. D’autres produits sont, quant à eux, moins faciles à cerner.

PAS QUESTION DE LE DIABOLISER 

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), qui a déjà diffusé plusieurs spots pour mettre en garde les consommateurs sur ses sucres moins « visibles », propose via le site Internet mangerbouger.fr de mieux comprendre les étiquetages des produits et les infos nutritionnelles. Parallèlement, il n’est pas question de diaboliser le sucre, qui doit représenter entre 5 et 10 % des apports caloriques quotidiens. Les aliments qui contiennent naturellement du sucre, comme les fruits ou les produits laitiers, font de leur côté partie intégrante d’une alimentation équilibrée, car ils contiennent aussi des nutriments intéressants comme les minéraux, les vitamines, les fibres… Toute la nuance réside donc dans ce que l’on appelle les sucres ajoutés, qui n’apportent pas grand-chose d’autre que des calories inutiles. L’idée est alors de favoriser les produits les moins transformés possible et de partir à la chasse aux sucres ajoutés sur les étiquettes.

CHASSE AUX ÉTIQUETTES 

Vous pourrez trouvez sur les étiquettes des produits ceux qui contiennent trop de sucre ajouté.

SUCRE ET SANTÉ 

Trop de sucre nuit à la santé ; voici les principaux risques qu’une surconsommation peut provoquer.

DIABÈTE

Une alimentation trop riche en sucre augmente les risques d’obésité et de diabète de type 2. Une étude qui date de 2015 a ainsi établi un lien plus direct entre la consommation régulière de sodas et la maladie.

GRAISSE ABDOMINALE

La surconsommation de boissons sucrées serait responsable d’une accumulation
de graisse au niveau du ventre et des organes. Cela pourrait jouer un rôle dans la résistance à l’insuline et le diabète de type 2.

MALADIES CHRONIQUES

Le sucre serait également incriminé dans des maladies comme les troubles cardio-vasculaires et certains cancers. Une surconsommation fait augmenter le taux de mauvais cholestérol et de triglycérides.

FAIM

Le sucre joue sur certaines hormones contrôlant la satiété et pousse à manger toujours plus. En effet, l’excès de sucre entraîne une hypoglycémie réactionnelle… et l’hypoglycémie est le signal de la faim.

MOINS DE SUCRE MAIS PLUS DE GOÛT 

Des menus bien pensés qui correspondent aux besoins des coureurs et sans ajout de sucres inutiles.

PETIT DÉJEUNER POST-ENTRAÎNEMENT

  • 2 œufs brouillés avec 100 g d’épinard, 50 g de champignons émincés et un 1⁄2 oignon
  • 1 poire saupoudrée de cannelle
  • 2 tranches de pain complet

EN-CAS EN MATINÉE

  • 100 g d’airelles séchées
  • 20 amandes
  • Un verre de thé glacé non sucré

DÉJEUNER

  • 1 dos de saumon grillé avec du riz complet (60 g cru)
  • 1 assiette de chou-fleur à la vapeur saupoudré de parmesan

DESSERT

  • 1 part de cake avec un coulis de fruits rouges

DÎNER

  • 1 soupe de tomates aux vermicelles ou 1 grande salade composée (type taboulé)
  • Une petite assiette de légumes et un houmous (ou guacamole) maison
  • Un fromage blanc avec quelques fruits et 1c. à café de miel

Quantité totale de sucre ajouté : 35 g

  • dimdammeister

    Bon article. Pas mal de savoir…