7 aliments pour conserver ses muscles.

Filet de porc Déguster du filet de porc est un moyen savoureux et simple de rester mince et de faire le plein  de protéines de haute qualité. Le filet de porc contient aussi de la thiamine qui est une vitamine importante pour un métabolisme de glucides efficace en énergie mais également pour la réparation des … Continue reading 7 aliments pour conserver ses muscles.

4 mai 2014
7 aliments pour conserver ses muscles.

Filet de porc

Déguster du filet de porc est un moyen savoureux et simple de rester mince et de faire le plein  de protéines de haute qualité. Le filet de porc contient aussi de la thiamine qui est une vitamine importante pour un métabolisme de glucides efficace en énergie mais également pour la réparation des fibres des muscles.

Par semaine: deux filets de 150 g.

Lait chocolaté

Des chercheurs de l’Université du Connecticut aux États-Unis ont constaté que les coureurs buvant du lait chocolaté (préparé avec du lait écrémé), avant une course de quarante-cinq minutes, avaient une meilleure reconstruction protéique dans les trois heures qui suivaient la fin de l’entraînement.

Par semaine: 330 ml x2.

Epinards

Les études menées par l’Institut Karolinska en Suède prouvent que l’oxyde nitrique présent dans les légumes préférés de Popeye réduisent la quantité d’oxygène nécessaire pour alimenter les muscles en activité de 5 %.

par semaine: 300 g x2.

Œufs

Un œuf couvre 10% de nos besoins en protéine par jour. La protéine d’œuf est la protéine alimentaire la plus équilibrée après celle du lait maternel. D’après Drew Price, nutritionniste du sport, cela signifie que cette protéine contient toutes les acides aminées indispensables dont les muscles ont besoin pour bien récupérer.

Par semaine: trois œufs.

Patate douce

La patate douce a un faible index glycémique et procure donc de l’énergie sur le long terme. On trouve également des traces d’oligo-éléments, à savoir le manganèse et le cuivre qui sont tous les deux nécessaires pour une fonction musculaire saine. D’après Drew Price, nutritionniste du sport, beaucoup de coureurs sont carencés.

Par semaine: trois patates douces.

Amandes

Les amandes sont l’une des meilleures sources d’alpha-tocophérol, également appelée vitamine E. Elles aident à limiter les dommages causés aux muscles par les radicaux libres pendant les efforts soutenus.

Par semaine: sept poignées d’amandes.

Jus de grenade

Les ellagitanins (ou tanins ellagiques), sont un phytonutriment que l’on trouve dans la grenade. Selon les physiologistes de l’Université du Texas, les tanins ellagiques réduisent l’inflammation et les courbatures des muscles après l’effort.

Par semaine: 200 ml x 3.

Texte de Sandrine Coucke-Haddad.

Retrouvez nos derniers conseils nutrition :

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Runner’s World France, et suivez-nous sur notre twitter @RunnersWorldFra

Publicité

 
Vous aimerez aussi