Le tarif des courses va encore augmenter à Paris

Si les courses parisiennes sont actuellement les plus chères de France, leur tarif va encore augmenter dès la saison prochaine.

10 janvier 2017
©AURELIEN VIALATTE : ASO

Le service des sports de la Mairie de Paris a décidé de mettre en place une « redevance sur dossard » pour la saison 2017/2018, comme elle l’a annoncé lors d’une réunion professionnelle le 4 janvier dernier. Concrètement, les organisateurs des courses parisiennes devront payer de 1 à 2 € par « dossard envisagé ». Les modalités « seront précisées très prochainement », ont-ils précisé, mais une chose est sûre : c’est le coureur qui, au final, paiera cette redevance, qui sera incluse dans le prix des dossards.

C’est donc une nouvelle augmentation qui vient s’ajouter aux précédentes. Car en raison de l’état d’urgence, les organisateurs ont dû faire face à une augmentation de budget considérable pour remplir toutes les conditions de sécurité exigées par la Préfecture de police. Certains organisateurs ont pu remplir ces conditions grâce à une forte participation de bénévoles, mais d’autres ont dû faire appel à des prestataires extérieurs, ce qui s’est fait ressentir dans les tarifs d’inscription.

Plus d’1 million d’euros de recettes supplémentaires

Dans les faits, la Mairie de Paris pourrait donc disposer d’une enveloppe comprise entre 550 000 et 1 million d’euros supplémentaire grâce à cette redevance. Car le calcul est simple : plus de 200 courses par an sont référencées sur le territoire parisien, soit un total d’environ 550 000 coureurs, selon les chiffres officiels. Il est vrai que la ville de Paris offre un terrain de jeu exceptionnel : du Bois de Boulogne au Bois de Vincennes en passant par les Quais de Seine et, tout simplement, les rues de Paris !

Mais l’organisation de ces courses nécessite une logistique drastique (blocage des routes, nettoyage, communication, etc.). Selon la Mairie de Paris, la redevance permettra de financer le « soutien logistique et technique de la Direction de la Jeunesse et des Sports de Paris (DJS), les frais de propreté de la Direction de la Propreté et de l’Eau (DPE), et la valorisation de communication avec l’affichage DECAUX ». Même si la majorité des courses ne bénéficient pas, selon nos informations, des services de la ville, et notamment des campagnes de communications via l’affichage DECAUX, ce sont toutes les courses parisiennes qui seront touchées par cette redevance.

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Runner’s World France, et suivez-nous sur notre twitter @RunnersWorldFra

Publicité

 
Vous aimerez aussi