CONSEILS RUNNING – Soyez du matin et variez

Le quotidien des coureurs est fait de défis. Courir un semi-marathon, un marathon voire même se lancer à l’assaut d’un ultra. Mais une fois ces défis réalisés, il n’est pas rare que nous faisions une pause comme pour marquer la fin d’un temps. « Les coureurs qui parviennent à se projeter plus loin vont surfer sur … Continue reading CONSEILS RUNNING – Soyez du matin et variez

2 juin 2016
© Peter Yang

Le quotidien des coureurs est fait de défis. Courir un semi-marathon, un marathon voire même se lancer à l’assaut d’un ultra. Mais une fois ces défis réalisés, il n’est pas rare que nous faisions une pause comme pour marquer la fin d’un temps. « Les coureurs qui parviennent à se projeter plus loin vont surfer sur leurs succès et réussir à entretenir leur motivation. Les autres risquent de stagner. L’important est d’entretenir une dynamique positive», analyse Makis Chamalidis, psychologue du sport. Alors changez vos habitudes dès maintenant grâce à notre dossier en 6 parties ! Voici nos deux premiers conseils running pour mieux courir et prendre du plaisir, en attendant les prochains qui vous seront dévoilés lundi !

Préférez le matin

Vous aviez bien prévu de courir 10 km après le bureau, mais entre les embouteillages et les enfants à chercher, la nuit est tombée. Vous êtes désormais condamné à une sortie (trop) tardive. La solution est pourtant facile, il suffit d’inverser et de commencer la journée en s’entraînant. « Courir le matin est sans doute le meilleur moyen de rester constant dans l’entraînement, explique Samir Baala, triple champion de France de marathon, vous aurez l’impression d’avoir déjà accompli quelque chose avant les autres et, surtout, vous serez plus en forme pour attaquer la journée. » Grâce à une meilleure oxygénation du cerveau, c’est prouvé.

PRENEZ L’HABITUDE

  • Essayez d’abord Commencez par vous tester en faisant 1 ou 2 sorties matinales hebdomadaires. Assurez-vous simplement de vous coucher suffisamment tôt.
  •  Réglez le rituel Préparez vos vêtements et votre matériel la veille, vous éliminerez ainsi les excuses matinales qui vous poussent à rester au lit. Programmez votre machine à café à l’avance et placez votre réveil à l’autre bout de la pièce, vous éviterez la tentation de l’éteindre en restant couché.
  •  Courez doucement Des sorties matinales trop intensives sont traumatisantes. Ne programmez pas une séance de fractionné ou d’allure marathon dès le saut du lit, mais faites plutôt des sorties douces (en endurance) n’excédant pas 1 h 15.
  •  Donnez-vous du temps De nouvelles habitudes sont toujours difficiles à prendre au début. Elles nécessitent une « réinitialisation » de son horloge biologique. Les sorties matinales peuvent demander un peu de temps avant de s’installer. Mettez en place ce nouveau rituel matinal de préférence au printemps ou en été, lorsque les jours sont plus longs.

Variez les plaisirs

Si vous avez déjà du mal à caser 3 ou 4 sorties hebdomadaires dans votre planning, vous n’arriverez sans doute pas à rajouter d’autres activités. Et pourtant, de nouveaux sports comme la natation, le vélo ou le ski de fond peuvent vous apporter beaucoup. Ces activités vont solliciter de nouveaux groupes musculaires, vous pourrez ainsi réduire des déséquilibres posturaux et développer une musculature plus harmonieuse. L’entraînement croisé va aussi participer à votre longévité de coureur. Et si vous deviez subir un jour une blessure, vous pourrez facilement compenser.

PRENEZ L’HABITUDE

  •  Restez cohérent S’astreindre à un rendez-vous régulier est le bon moyen d’assimiler une activité. Une sortie vélo dominicale ou des balades régulières en ski de fond durant l’hiver vont vous permettre d’intégrer plus naturellement de nouveaux sports.
  • Soyez réaliste Ne commencez pas immédiatement un sport trop difficile, vous risqueriez de vous lasser et de le payer cher (blessure, fatigue). Préférez des activités non traumatisantes et flexibles.
  • Choisissez judicieusement En quête d’un nouveau record personnel ? Préférez une activité qui fasse travailler les jambes, comme le ski de fond ou l’aquarunning. Mais si votre objectif est seulement la condition physique, alors variez librement les sports.
  • Soyez efficace Prenez votre nouvelle activité comme séance de récupération, un jour de repos, « et avec une intensité suffisamment basse », souligne Olivier Gaillard. En cas de blessure, vous pourrez transformer cette activité complémentaire en sport principal.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Runner’s World France, et suivez-nous sur notre twitter @RunnersWorldFra

Advertisement
Publicité

 

Publicité

Publicité

Vous aimerez aussi
 
Commentaires