Les 9 conseils indispensables pour bien commencer

La portée d’un conseil s’évalue par les conséquences qu’il peut avoir. Parfois, c’est une évidence que nous ne parvenons pas à voir, parfois c’est un détail insoupçonné. Les 9 conseils pour bien débuter.

17 novembre 2017
Bien débuter par des conseils simples et efficaces

Soyez fier

Vous débutez la course à pied, entamez votre prépa marathon ou êtes un coureur chevronné à la recherche d’un chrono ? Vous appartenez à la grande communauté des coureurs ! Ces derniers seraient plus heureux, moins nerveux et plus optimistes que les personnes sédentaires.

Soyez patient

Courir rime avec régularité et persévérance. Certaines séances d’entraînement seront difficiles, mais vous réaliserez vos objectifs – perdre du poids, canaliser le stress, battre votre record personnel – en temps voulu.

Le fun avant tout

De temps en temps, courez sans montre pour vous concentrer sur vos sensations. Les sorties de course à pied sont une occasion précieuse de déstresser. Les envisager de cette façon permet de booster la motivation et la détermination.

Faites-vous plaisir

Que vous savouriez un bon repas après votre course ou que vous achetiez une nouvelle tenue après avoir perdu quelques kilos, il est important de vous faire plaisir pour récompenser vos efforts et vous aider à progresser.

Lisez la notice

Lisez bien les instructions des organisateurs avant la course : cela vous évitera de vous baisser en fin de course pour faire « bipper » votre bras parce que vous avez accroché la puce électronique au poignet et non à la cheville !

Run-taf

Aller au travail – et rentrer chez vous – en courant 1 à 2 fois par semaine est un excellent moyen d’intégrer la course à pied dans votre vie. C’est un bon remède contre le stress, et votre attention étant portée sur le fait d’aller d’un point A à un point B, vous n’avez pas l’impression de vous entraîner.

Avant une course, mangez simplement

La veille de votre premier marathon, ne vous laissez pas tenter par les spécialités gastronomiques que vous offre la ville qui vous accueille. Par exemple, ne mangez pas de pizza. Vous pourriez le regretter lors de votre pause « toilette » au 25e km…

Variez l’entraînement

Pour ne pas vous lasser, variez vos séances d’entraînement : changez d’itinéraire, essayez une nouvelle distance ou un autre type d’événement, comme le triathlon ou la course d’obstacles.

Faites des doubles nœuds

Vous éliminerez ainsi la cause de chute la plus facilement évitable.

Advertisement
Publicité

 

Publicité

Publicité

Vous aimerez aussi
 
Commentaires