6 conseils pour assurer en descente

Les descentes sont beaucoup plus dangereuses que les montées. Nos conseils pour ne pas se blesser.

3 juillet 2017

1. Ajoutez les descentes progressivement. Ne jouez pas au chamois dévalant la pente d’entrée de jeu ! Au mieux, vous pourriez souffrir des jambes pendant une semaine. Au pire, vous pourriez chuter et vous blesser sérieusement dans une descente dangereuse.

2. Votre cadence doit être élevée, vos pas légers. Évitez de trop sauter, de faire de grandes enjambées, c’est traumatisant pour les jambes, même s’il est vrai que c’est amusant…

3. Votre descente doit être maîtrisée. Veillez à adopter une bonne posture en vous penchant en avant pour être le plus perpendiculaire à la pente possible. L’idée, c’est de ne pas être en mode « freinage » en permanence, car vous risquez de trop solliciter vos quadriceps.

4. Le travail de contraction sur les muscles excentriques, c’est la clé. Il existe pléthore d’exercices pour les solliciter, comme les fentes, le fait de sauter à cloche-pied, d’avancer en bondissant d’une jambe sur l’autre…

5. Abordez les descentes sur terrains techniques de manière prudente. Commencez par vous entraîner sur des descentes sur terrain lisse (pelouse ou piste stabilisée, par exemple), puis passez à des sections plus difficiles (entre rochers et racines, par exemple) et plus raides pour gagner en force et en confiance.

6. Travaillez votre force. Comme en running, plus vous aurez une bonne puissance de base, plus vite vous mettrez en place une technique pour bien gérer les descentes. Pensez au yoga et au renforcement musculaire. En renforçant votre corps, vous serez moins susceptible de blesser votre dos, qui est forcément sollicité en descente et lorsque votre corps est trop penché vers l’arrière et que vos jambes freinent en permanence.

Publicité

 
VOUS AIMEREZ AUSSI

Publicité

Publicité

Vous aimerez aussi
 
Commentaires