PARTAGER

Plus la soirée passait et plus un goût de déception se faisait sentir en zone mixte du Stade de France. Pour ce dernier partenariat d’Areva avec le meeting parisien de la Diamond League, on nous avait promis Bolt, il n’est pas venu, on nous avait promis Lavillenie, il n’a pas vaincu, on nous avait promis un record du monde du 5000m, il n’a pas été battu. Et puis, un éclair a surgi, comme pour soulager la lourde tension qui pesait au-dessus de l’enceinte parisienne. Un 9sec86 venu d’une autre dimension, qui permet à Jimmy Vicaut (FRA) de s’emparer de la deuxième place du 100m, derrière le Jamaïcain Asafa Powell (9sec81). Ce chrono fait de Vicaut le recordman de France du 100m, mais pas seulement. Le français égale le record d’Europe de Francis Obikwelu (POR) obtenu à Athènes en 2004.

« J’ai changé ma position dans les starts, je suis plus bas, visiblement ça a payé. J’ai vu que j’étais en retard sur lui et qu’il partait vite, mais soudain, je suis revenu. Je casse à ces côtés et là je réalise que j’ai fait quelque chose d’énorme » a-t-il déclaré, ému en zone mixte, avant de tomber dans les bras de son coach. « Je ne vais pas m’enflammer. Je l’ai déjà fait par le passé après de bonnes perfs et je me faisais sortir ensuite sur les grands rendez-vous. Là je me focalise sur les France, puis Monaco. Pour les championnats du monde de Pékin, on verra plus tard. Etape par étape » a-t-il conclu.

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Runner’s World France, et suivez-nous sur notre twitter @RunnersWorldFra